La quatrième révolution industrielle

Actualités de de l'Intelligence Artificielle - Machine Learning - Objets connectés

La quatrième révolution industrielle


Il y a eu trois révolutions industrielles fondamentales. Le premier était la machine à vapeur, le second était la chaîne de montage conduisant la production de masse et le troisième était la vitesse des ordinateurs. Aujourd’hui, une quatrième révolution est en cours, appelée Industrie 4.0. L’industrie 4.0 utilise l’IoT (Internet des objets) et l’IoS (Internet of Systems) pour améliorer la fabrication à l’aide de l’apprentissage automatique et de l’intelligence artificielle. Cette révolution s’accompagne non seulement d’une nouvelle technologie, mais aussi d’un besoin d’apprendre à en tirer parti de manière efficace et responsable. Peut-être que Klaus Schwab l’a dit le mieux, «Nous devons développer une vision globale et partagée à l’échelle mondiale de la manière dont la technologie affecte nos vies et remodèle nos environnements économique, social, culturel et humain. Il n’y a jamais eu de période de plus grande promesse ou de plus grand péril.

Impact économique potentiel de l’IoT d’ici 2025 (en milliers de milliards)

Source: analyse du McKinsey Global Institute

L’Internet des objets aura un impact économique de 9 à 11,1 billions de dollars d’ici 2025. Les deux tiers de la valeur seront générés par le B2B. L’industrie 4.0 est le marché qui connaît la croissance la plus rapide pour l’avenir de l’IoT. Voici quelques technologies qui vont affecter cette révolution…

Réseaux 5G

L’une des premières questions que les gens se posent lors de leur introduction à la 5G est sa vitesse réelle. La vitesse varie de 10 Gbps à 20 Gbps. En comparaison, la 4G n’est que de 1 Gbps. Pour illustrer la vitesse de 20 Gbps, les utilisateurs peuvent télécharger 600 Mo de vidéo en environ 34 secondes, tandis que la 4G prend 2,3 minutes. La 5G aura des capacités d’itinérance ouvertes transparentes entre le cellulaire et le WiFi. Les utilisateurs pourront-ils rester connectés à l’extérieur et à l’intérieur sans ré-authentification? La 5G permettra MIMO (entrées multiples, sorties multiples). Cela signifie qu’un appareil peut avoir plusieurs émetteurs capables de recevoir et de transférer des données. À l’heure actuelle, la 5G non autonome repose sur l’infrastructure 4G existante. Cependant, la 5G autonome devrait devenir couramment disponible d’ici 2022. La 5G va transformer notre monde. Non seulement la 5G augmentera la vitesse et réduira la latence, mais elle créera également une innovation qui n’aurait pas été possible avec la 4G. Des vitesses plus rapides permettront aux appareils IoT professionnels de se connecter plus rapidement.

Intelligence artificielle

Les fabricants collectent 2 exaoctets de données d’exploitation par an. Ces informations proviennent de capteurs intégrés dans les moteurs, les systèmes de convoyage et les machines à 5 axes. C’est pourquoi l’apprentissage automatique est si important. Les données brutes doivent être transformées en informations utiles. Business Intelligence IoT transforme ces données à l’aide de l’intelligence artificielle – par exemple, des données de localisation en temps réel analysées pour fournir des informations de planification, de prévision et exploitables. La première étape de l’IA a été de trouver des cas d’utilisation critiques tels que l’inspection de la qualité des produits et la planification de la demande, mais aujourd’hui, cela ne suffit pas. Avec l’IA, les machines intelligentes prendront soin d’elles-mêmes avec une maintenance prédictive. Cela signifie que la machine sera en mesure de résoudre ses propres problèmes avant qu’il y ait un problème. À l’heure actuelle, les prototypes d’IA sont placés dans des environnements d’ingénierie en direct. Ces prototypes «qui collectent des données en temps réel» sont intégrés aux systèmes de fabrication actuels pour tester de nouvelles idées, du moins jusqu’à ce que le débit puisse être prouvé avec succès pour les systèmes d’IA autonomes. L’un des plus grands défis de l’IA réside dans les bases solides de la gouvernance des données et des talents en IA / données. Les cas d’utilisation critiques continueront d’évoluer rapidement, c’est pourquoi il est important de mettre en place un cadre permettant de définir et de répondre rapidement aux cas d’utilisation critiques.

Robotique

Que cela vous plaise ou non, la robotique peut permettre un niveau de qualité, de précision et de productivité au-delà des capacités humaines (même dans des environnements dangereux) En fait, les usines sombres (où les processus de fabrication sont gérés de manière entièrement automatique) ont déjà commencé à faire leur chemin industrie manufacturière. Cela ne signifie pas que le besoin d’humains disparaîtra complètement. Robotique collaborative (ou Cobots) commence à devenir une alternative dans le secteur manufacturier et devrait être un énorme perturbateur pour les PME. La valeur marchande du cobot devrait atteindre 9,7 milliards d’ici 2025. Ce type de robotique permettra aux machines et à l’homme de travailler ensemble. Bien que cobot puisse sembler l’opposé de l’IIoT, c’est en fait un énorme pas en avant. Surtout le cobot de la sixième étape, qui implique non seulement une interaction humaine et robotique étroite, mais le robot est sur une plate-forme mobile et peut être déplacé n’importe où sur l’usine de fabrication. Les actifs mobiles nécessitent un suivi des actifs.

Edge Computing

Le cloud computing a trois modèles de services de base: SaaS, PaaS, IaaS. Cependant, son application à l’avenir de la fabrication est en temps réel ou proche des informations en temps réel. Comme mentionné précédemment, les fabricants collectent 2 exaoctets de données par an. Et il faudra un cloud computing puissant pour transformer ces données en informations pouvant être utilisées pour des décisions rapides fondées sur des preuves. Le défi de transformer les données en informations est la puissance de traitement. C’est là que l’informatique de pointe entre en jeu. Il réduit la latence en évitant le cloud et rapproche le réseau périphérique de l’appareil via une infrastructure informatique décentralisée. Le Edge computing est la façon dont les capteurs peuvent indiquer la météo locale ou l’emplacement de l’appareil en temps réel. Selon Gartner, «les centres de données traditionnels seront morts d’ici 2025».

L’avenir de l’industrie 4.0

Aucun voyage n’est sans obstacles, et il y a plusieurs obstacles que les fabricants devront résoudre avant que l’Industrie 4.0 ne devienne courante. Ces défis prennent de nombreuses formes et formes, telles que la confidentialité et la sécurité ou l’installation de la nouvelle technologie. À l’heure actuelle, la plupart des fabricants sont dans la saison des tests. Ils superposent de nouveaux capteurs et prototypes d’IA au-dessus de l’infrastructure existante. Chez Link-Labs, nous nous spécialisons dans suivi des actifs intérieurs et extérieurs et RTLS qui fournissent les rapports et les analyses pour utiliser ces données pour gérer efficacement vos processus. Si vous avez besoin d’aide pour faire un pas dans le futur de la fabrication de l’IoT, veuillez nous contacter pour plus d’informations.